Facebook   
 
 



Lettre de l’Alliance des 31 août et 1er septembre 2019  22ème dimanche du temps ordinaire - Année C
 
« Qui s’abaisse sera élevé ! » UNE SIMPLE PRIERE Luc 14
Seigneur et Père, notre cœur est rempli de confusion !
Ton Fils est né dans une étable en Judée
Commencement d’une vie de totale pauvreté  !
Il est allé se mettre à la dernière place !
Seigneur et Père, notre cœur se trouve bouleversé !
Ton Fils, menacé de mort par le roi Hérode
Fut contraint de prendre la route de l’exil en Egypte,
Devenu un réfugié ! Il est allé se mettre à la dernière place !
Seigneur et Père, notre cœur est gagné par le trouble !
A la dernière cène, Jésus se met à genoux devant ses disciples
Il annonce ainsi son humiliation en sa mort sur la croix !
Le Christ est allé se mettre à la dernière place !
Seigneur et Père, comblés de joie, nous découvrons aujourd’hui
que l’humilité devient creuset de l’Eternité !
« Abaissé il a été exalté ! »
            Abbé Christian TRICOT, votre curé
 
 
Le commencement d’une nouvelle année pastorale !
_________________________________________________________________________________
 


D’abord un bouquet de gratitude aux personnes et aux prêtres, qui en ce temps de vacances, ont œuvré et prié pour assurer la vie de nos communautés. La célébration des promesses au sein des camps scouts et guides de deux paroisses furent –sous un soleil un peu trop radieux- un bon moment !  Le thème de l’écologie y fut à chaque fois présent. Nous remercions aussi les équipes qui ont continué la visite des malades en ces temps de congés !


Avec le Père Jean Djosir, abbé Christian TRICOT
 
Merci, Seigneur,
pour les semaines d’été,
pour les découvertes et les rencontres,
pour la beauté contemplée,
pour le silence et l’amitié,
pour l’amour renouvelé et le repos !
 
                       Merci pour ce trésor :
                      Je le garde dans mon corps et dans mon cœur.
                      Maintenant, c’est la rentrée dans le temps ordinaire.
                      Mais je ne retournerai pas à mes pratiques du passé,
                      je ne rentrerai pas dans mes habitudes.
Je vais entrer en lutte,
je vais entrer en amour,
je vais entrer en douceur,
je vais entrer en miséricorde et en sourire,
je vais entrer en clarté,
je vais entrer en courage.
Je vais entrer en Evangile encore une fois !
C’est ma rentrée : Viens avec moi, Seigneur !
                            
                                    Charles SINGER

Paroisse Saint Job

15 septembre 2019

 
… c’est ce jour-là que nous ouvrirons solennellement l’année pastorale nouvelle de l’Unité pastorale de l’Alliance.
Nous sommes invités à nous réunir à 10 h 30 à l’église saint Job.
Le 14 septembre en effet se célèbre la fête de la Sainte Croix.  C’est la fête patronale de la paroisse St-Job. Mais quel rapport entre les deux ? C’est toute une histoire…
Depuis la fin du Moyen-Age, les pèlerins venaient au village de Carloo vénérer saint Job le 10 mai, dans une chapelle, érigée en paroisse en 1835. Ce pèlerinage a pris de plus en plus d’ampleur au fil des années. Mais un autre évènement intervint : au Moyen-Age, un seigneur de Carloo, parti à la Croisade, en revint avec un fragment, dit de la vraie croix, qui devint, à son tour, un objet de vénération et s’ajouta au but de pèlerinage déjà existant.  Même les autorités civiles se rangèrent à cet usage puisque le deuxième samedi de septembre est depuis plus de 150 ans, le jour de la Foire aux bestiaux.La modeste chapelle, devenue trop exiguë, fut remplacée, en 1833 par une église, encore modeste, située au bas de l’avenue Carsoel, devenue le siège de la paroisse de Carloo S-Job. L’extension du pèlerinage et du ‘culte’ de St-Job fut telle qu’avant la première guerre, se fit jour le projet d’une nouvelle église, qui fut inaugurée en 1913. C’est notre église actuelle,
inspirée de la cathédrale d’Aix la Chapelle. L’exposition permanente au fond de l’église vous révèlera en images cette belle et constante évolution.
Mais foin de réminiscences historiques : notre paroisse vit au XXIème siècle. Son architecture et l’espace qu’elle génère en font le théâtre de belles célébrations au fil des années liturgiques. Son acoustique et ses orgues remarquables en font le siège de manifestations musicales de qualité. Les chorales l’apprécient, -celle des Carloo Cantores en premier-, les organistes y font leur apprentissage et leurs répétitions, elle est appréciée aussi de l’Académie de musique d’Uccle.
Tout cela ne doit pas occulter la foi vivante et le dynamisme de notre communauté. Elle s’appuie sur un groupe actif de laïcs et elle est inspirée par nos pasteurs qui sont venus des horizons les plus variés - et les plus lointains ce siècle-ci, (Burkina-Fasso, Ouganda, Mali, Cameroun…) - s’efforçant toujours d’être le levain et le témoin du Christ et de l’Eglise dans ce quartier dynamique, peuplé de gens actifs, venus des classes moyennes et laborieuses. Avec la grâce de Dieu, maintenant au sein de l’Unité pastorale de l’Alliance, nous avons la ferme intention de continuer à rayonner de notre foi, en sortant sur notre parvis.
 
                                                                                Geneviève

Paroisse Notre Dame du Rosaire
 
Quelques dates : (survol non exhaustif)La vie de la paroisse est tellement intense que vous voudrez bien nous excuser pour tous lesoublis glissés dans cet article….
1891 :  déjà ! Les sœurs de Notre Dame et l’abbé Maricq achètent des terrains à l’angle de la chaussée de Waterloo et de l’actuelle avenue Montjoie
1892 :  Construction d’une habitation et d’une chapelle, av. Montjoie 32,34
1893 :  le cardinal Goosens octroie au recteur de la chapelle tous les droits d’un curé de paroisse
1895 :  la chapelle est érigée en paroisse sous le vocable de Notre Dame du Très Saint Rosaire
1899 :  la paroisse compte 1278 habitants mais déjà 5 ans plus tard, leur nombre a plus que doublé !
En ce début du 20ème siècle, la paroisse N.D. du Rosaire est en pleine croissance…
 1903 :  les Religieuses Fidèles Compagnes de Jésus (venues de France) ouvrent une école pour filles (et garçons de – de 9 ans)
L’augmentation constante de la population de la paroisse a amené, dès 1897, la création d’une première place de vicaire suivie 10 ans plus tard (4100 habitants recensés) l’ouverture d’une deuxième place de vicaire.
Différents curés ont largement œuvrés à l’épanouissement du quartier des écoles et de la paroisse depuis ses origines et encore à ce jour !!
1914-1918 :  période de la 1ère guerre mondiale pendant laquelle écoles et prêtres ont été entièrement dévoués à procurer un peu de bien être à ceux qui en avaient le plus besoin malgré les intrusions de l’occupant (voir le monument aux morts de la paroisse érigé en1921)
1930 :  arrivée du Vicaire Marcel VAN HEMELEN, (1905-1950) prêtre, ô combien enthousiaste, à qui l’on dédia l’école des garçons
1936 :  pose de la 1ère pierre de la future église (les plans sont l’œuvre du Chanoine Lemaire professeur à l’UCL
1937 :  Bénédiction du chœur de la nouvelle église
1938 :  Inauguration de l’église
1945 :  2 octobre consécration solennelle
 
Notons encore beaucoup plus récemment la création de la « petite école Stanley », la chapelle N.D. de Fatima, la création de la salle polyvalente le « Roseau » et d’une chapelle de l’Adoration dans le fond de l’église…
 
La vie de la Paroisse N.D. du Rosaire aujourd’hui : Cérémonies religieuses :
 
Noël :  construction d’une très belle crèche, très bien mise en valeur par la décoration lumineuse et les beaux personnages habillés par une ancienne paroissienne.
Pâques :  Jeudi Saint magnifié par la grande table en forme de croix dressée au milieu de l’église : nappe blanche, fleurs et bougies la garnissent.  C’est une équipe de catéchèse qui est à l’origine de cette initiative il y a quelques années, et depuis, reproduite chaque année.  Cette longue table autel permet aux paroissiens de participer pleinement à la Dernière Cène.
Vendredi saint : chemin de croix, très suivi et recueilli de même que l’office du soir !
Samedi saint et le dimanche : grande fête de la joie de la résurrection en présence d’une assemblée nombreuse, heureuse de fêter ensemble la Résurrection.
Fête de N.D. du Rosaire :     célébration très festive préparée avec soin autour d’un thème différent chaque année !
Après la célébration, la tradition a été pendant de très nombreuses années de se retrouver autour d’un repas préparé par tous…. Pourquoi ne pas réunir maintenant toute l’U.P. de l’Alliance autour d’un bon apéro pour faire connaissance ! ! !
 
Et n’oublions pas que du lundi au vendredi une messe est célébrée à 12h10 à la chapelle de Fatima, rue de la Bascule !
 
Conclusion :
La paroisse  N.D. du Rosaire est bien vivante avec des liens familiaux qui continuent encore à ce jour !
Pour l’avenir : nous faisons maintenant partie intégrante de l’U.P. de l’Alliance :
Nous désirons de tout cœur faire route ensemble et ne pas craindre les remises en question !
 
Luce Bamps , Fanny Mwanké ,Thérèse Renauld


Paroisse Sainte Anne
 
Certains maîtres spirituels enseignent qu’en Dieu et dans son Royaume, les valeurs se répartissent dans l’ordre inverse de celui qui a lieu en notre monde. Cette loi, reconnue par toutes les spiritualités authentiques, explique notamment les paroles de Jésus selon lesquelles les premiers seront les derniers et les plus petits deviendront les plus grands. Dans la tradition orthodoxe, qui dérive directement des pères grecs, il en va de même en ce qui concerne les rapports entre la bonté et la beauté. Chez nous, la bonté est intérieure, elle ne se voit pas tandis que la beauté est formelle et manifestée aux yeux de tous. En Dieu, c’est le contraire qui est vrai : sa beauté est intérieure et cachée alors que sa bonté se diffuse à travers l’univers entier.
La Vierge Marie, dont la liturgie exalte la beauté (notamment à travers le Livre des psaumes et le Cantique des cantiques), est l'incarnation sur terre de la beauté de Dieu. Elle représente donc ce que la réalité divine a de plus profond et de plus caché. Elle est le visage maternel du Père. C’est sans doute une des raisons pour lesquelles Marie est toujours représentée avec un voile sur la tête, puisque, dans son origine, cette beauté est cachée (même si ce voile a par ailleurs d’autres significations tout aussi pertinentes).
 
La mère du Seigneur incarne donc pour nous la tendresse et la miséricorde célestes. Elle est notre avocate. « Eia ergo advocata nostra illos tuos misericordes oculos ad nos converte » dit le Salve Regina. Ces vertus de la Vierge Marie, ces suréminentes qualités, il fallait bien qu’elle les tienne de quelqu’un. Et de qui sinon, de sa propre mère (celle qui lui apprit à lire et à connaître l’Ecriture) ? Nul doute que sainte Anne aussi ait été très jolie...
 
La mère de Marie, dont le Nouveau Testament ne nous dit rien et dont nous ne connaissons même le prénom que par la Tradition de l’Eglise, est très probablement la source des vertus profondes que la Vierge a si bien développées en elle.
 
Si Marie veille sur le monde, si elle apparaît encore de temps à autre en nous manifestant sa tendresse, sa beauté et sa grâce, ne le doit-elle pas pour une part au moins, avec son fils Jésus, à notre sainte patronne ?
 
Je songe souvent à cette colline, à ce sommet où est bâtie notre église grâce à la générosité de la famille Foestraets. Ce site, les bâtiments qui l’occupent sont à mes yeux marqués par la grâce de Marie et de la Sainte Famille tout entière dont sainte Anne est l’origine.
 
La beauté, la gentillesse, le sourire qui en émanent, se ressentent à chacune de nos célébrations.
 
Cette année encore, la fête de sainte Anne en a été un témoignage très émouvant. Quel bonheur de se retrouver ensemble dans ce lieu et de partager avec tant de simplicité notre émerveillement devant cette beauté que le Seigneur nous donne et qui est Lui !



                                                                         
La catéchèse dans notre Unité Pastorale de l’Alliance - Uccle
 
Pour notre communauté, la catéchèse est l’accompagnement de l’Eglise sur notre chemin d’initiation et de maturation de notre Foi, tout en reconnaissant aux sacrements leur valeur unique.
Par le Baptême, votre enfant est devenu enfant de Dieu. La Confirmation fait grandir et approfondir ce qui a été donné dans le baptême, l’Eucharistie nourrit et renouvelle l’alliance de chaque baptisé avec le Père, le Fils et l’Esprit.
Notre Unité Pastorale propose à votre enfant, déjà baptisé ou non, un parcours d’initiation à la vie chrétienne jalonné de temps forts :

2ème primaire : une année d’initiation : le but de cette année est de faire connaissance avec Jésus au travers de rencontres et de messes adaptées aux plus jeunes.

Ces rencontres, auxquelles les parents sont invités, auront lieu avant les messes des familles à Sainte Anne à 17h15.
Ensuite de la 3ième primaire jusqu’à la fin de la 5ième primaire les enfants suivront un chemin de catéchèse ponctuée d’étapes sacramentelles (confirmation - première communion - réconciliation,).   Les enfants sont réunis 1 fois par mois en petits groupes et lors de temps forts de la catéchèse.

3ème primaire  une année d’éveil : le but de cette année est d’apprendre à faire confiance à Jésus. 
En 4ème et ensuite en 5ème primaires : les enfants suivent un parcours de 2 années les conduisant vers les sacrements de la Confirmation et de l’Eucharistie.  Les jeunes recevront ces 2 sacrements  ensemble au cours de la même célébration.

Si votre enfant est en 6ème primaire ou plus et qu’il souhaite poursuivre son parcours de vie chrétienne (et/ou recevoir la Confirmation - l’Eucharistie..) nous l’invitons alors à rejoindre le groupe  « caté dynamique »
 
Séances d’information sur la catéchèse dans nos communautés
 
Le samedi 21 septembre à 10h au 36, av. Montjoie 1180 Uccle  (à droite de l’église du Rosaire)
et/ou
Le lundi 23 septembre à 20h à la salle Ste Anne, place de la Ste Alliance 1180 Uccle (à droite de l’église Ste Anne)
Les rencontres de catéchèse sont prévues ± 1 par mois ainsi que des temps forts en Unité Pastorale.
Les dates seront communiquées début septembre.

 

Rappel
_________________________________________________________________________________

Les carnets de vie chrétienne des enfants confirmés le 18 mai 2019 sont à disposition dans les secrétariats de Ste Anne et du Rosaire
        
 
Un partage d'écriture
_________________________________________________________________________________
Notre groupe biblique reprend ses activités ce premier lundi de septembre.
Rendez-vous place de la Sainte-Alliance 8 de 20h à 21h30 !



Célébrations : reprise des horaires habituels
_________________________________________________________________________________

A Sainte-Anne : la messe de 18h le dimanche ainsi que les adorations reprennent ce premier dimanche de septembre.
A N. D. du Rosaire : reprise des horaires habituels ATTENTION  !!! plus de messe le samedi à 18h !!!
A Saint-Job : adoration le lundi après la messe de 10h

 
Notez dans vos agendas
_________________________________________________________________________________
  • Samedi 7 septembre de 10h à 12h salle Sainte-Anne : rencontre des responsables du temporel (Fabrique d’église et gestionnaire des AOP)
  • Dimanche 15 septembre à 10h : Fête de la communauté ST JOB et relance de notre année pastorale avec les communautés de Notre Dame du Rosaire et de Sainte-Anne
  • Dimanche 6 octobre à 10h30 : Fête de communauté NOTRE DAME DU ROSAIRE avec la participation des communautés St Job et Ste Anne.  Rentrée de la catéchèse.
  • Samedi 9 novembre à 20h : Eglise Notre Dame du Rosaire : soirée musicale à but socio-caritatif avec un orchestre de trente musiciens en collaboration avec les jeunes.
Nos joies et nos peines
_________________________________________________________________________________
 
Ils ont rejoint la maison du Père

Véronique GUISGAND, née en 1948, épouse de Jacques ENTHOVEN, Watermael-Boitsfort, les funérailles ont été célébrées à Sainte-Anne le mercredi 21 août.
Pierre VERTENEUIL, né en 1935, époux de Thérèse BAEKELMANS, rue Engeland, les funérailles ont été célébrées à Sainte-Anne le jeudi 22 août.